Emile Henneguelle, un médecin psychiatre réputé de son temps

Le métier de medecin psychiatre requiert compétences et patience à la fois. Afin de le devenir, il existe des étapes incontournables à franchir.

Un spécialiste renommé au service des patients

Emile Henneguelle est un psychiatre réputé dans son domaine. Avant de se spécialiser en psychiatrie, il a étudié pendant des années pour obtenir un diplôme de Santé Publique en tant que médecin généraliste, et ce depuis le 28 mars 1989. Son titre a été délivré par l’Université de pierre Marie Curie, dans le IVe arrondissement de Paris. Son rôle est de soigner tous types de troubles psychiques, notamment la dépression, l’anorexie, l’anxiété et les troubles compulsifs.

Une retraite bien méritée pour le Docteur Henneguelle

Du temps de son service, ce spécialiste n’a jamais choisi lui-même ses patients. Étant convaincu que la médecine psychiatrique relève d’un véritable intérêt public, Émile Henneguelle a toujours privilégié la santé des patients sans tenir compte ni de la fatigue, ni des finances des patients. Encouragé par l’anticultiricidaire, il a toujours fait preuve d’un signe d’engagement pour la santé publique.

Les étapes à franchir pour réussir cette spécialisation

Il soigne les souffrances psychiques, les dépendances, les troubles du comportement et les problèmes relationnels. Il faut avoir obtenu un diplôme de médecin généraliste avant d’intégrer la spécialisation. Le parcours d’études médicales débute par le Paces, la 1re année ou année d’intégration. C’est une année consacrée à l’apprentissage commun aux études de santé. Le tronc commun est formé par la deuxième et troisième années d’études, durant lesquelles les étudiants intègrent les cours magistraux, les travaux pratiques, les études dirigées, ainsi que les divers stages. Le programme inclut divers programmes dont la sémiologie, la physiologie, l’anatomie, ainsi que quelques matières optionnelles. À l’issue de ces années, l’étudiant peut prétendre au diplôme de formation générale en sciences médicales ou DFGSM, qui équivaut au niveau licence.

Les trois années qui suivent la licence s’avèrent être les années de formation médicale complète en externat. Le programme est composé de plusieurs matières, dont les pathologies, les thérapeutiques et la prévention. En passant par la quatrième, la cinquième et la sixième année, l’étudiant obtient le diplôme de formation approfondie en sciences médicales, soit l’équivalent du niveau master. Il peut intégrer les Épreuves classantes nationales (ECN), qui lui permettent d’être classé dans un domaine en particulier. Bref, il s’agit de l’étape cruciale qui détermine l’opportunité d’intégrer une spécialité.

Le diplôme en psychiatrie fait suite à une formation spécialisante de 4 à 5 ans, avec des stages dans des centres hospitaliers, des services de garde, avant de déboucher sur un DES, ou diplôme d’études spécialisées. Après le DES, il doit passer par une soutenance de thèse devant un jury. C’est le document qui valide les compétences du médecin généraliste en psychiatrie.

Comme tous les médecins, le psy doit passer par un diagnostic. Après le diagnostic, il peut préconiser le traitement approprié, tout en effectuant des actes de prévention adaptés à ses patients. Le traitement psychiatrique est toujours composé de plusieurs entretiens approfondis pour soigner les problèmes de fond des patients. Sinon, le traitement peut aussi contenir des méthodes thérapeutiques non exclusives, entre autres, l’administration des médicaments psychotropes, tels les antidépresseurs, les neuroleptiques et les anxiolytiques. D’autre part, la psychothérapie accompagne ce traitement afin de générer une meilleure santé par les thérapies cognitives et comportementales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *