La psychiatrie : une spécialité médicale des maladies mentales

Le psychiatre est un professionnel de la santé mentale qui a pour fonction de comprendre et de traiter le mal de vivre de ses patients, explique docteur Emile Hennguelle.

Pour ce faire, il écoute avec une attention et une oreille toute particulière de façon à entendre la souffrance morale de la personne qui se trouve en face de lui. C’est ainsi qu’il met tout ce qui est en son pouvoir et en ses connaissances pour permettre à son patient de sortir des difficultés psychiques dans lesquels il est plongé. Le patient est adressé la plupart du temps par son médecin généraliste, à qui il a déjà confié son désespoir.

Quels sont les différents troubles qui entrent dans le champ de la psychiatrie ?

emile hennguelle, psychiatre sarthois
Emille Henneguelle, psychiatre sarthois spécialiste de la santé mentale

Si la dépression est la cause la plus fréquente pour consulter un psychiatre, d’autres domaines relèvent aussi des fonctions de ce professionnel de santé. Il est possible de citer : les troubles bipolaires, l’autisme, la schizophrénie, la démence, l’hyperactivité… En résumé, la maladie mentale se caractérise par un ensemble de dérèglements provoquant des troubles de la personnalité au niveau du comportement, des pensées et des émotions. Quel que soit le nom de la maladie mentale, cette dernière provoque pour la personne qui en est affectée une détresse personnelle et de grandes difficultés dans ses relations familiales, sociales et professionnelles.

Quand et pourquoi consulter un spécialiste du trouble du comportement ?

La question est souvent posée : dans quel cas consulter un spécialiste de la maladie mentale ? Depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, vous consultez votre médecin généraliste et tentez de lui expliquer combien vous n’avez plus de goût à rien, êtes triste, avez des idées noires et avez de grandes difficultés à dormir, à vous concentrer ou encore êtes devenu anorexique ou boulimique depuis un événement marquant de votre vie.

Jusqu’à ce jour, votre médecin généraliste vous a écouté, vous a prescrit différents traitements contre la dépression, mais force est de constater qu’aucune amélioration ne s’est produite.

Votre médecin généraliste vous conseille de prendre rendez-vous auprès d’un confrère spécialisé en psychiatrie, soit un psychiatre. Il vous remet alors un courrier à son attention. D’une part, ce courrier vous aidera à entrer plus facilement en relation avec le professionnel de santé que vous allez rencontrer, et d’autre part, elle est utile en raison de la demande de l’assurance santé.

En respectant le parcours santé imposée par les organismes de sécurité sociale, vous allez pouvoir bénéficier du remboursement de la première consultation et de celles à venir.

Comment se passe une première consultation psychiatrique ?

emile henneguelle, psychiatre sarthois
Docteur Henneguelle spécialiste de la maladie mentale

Il est bien difficile de parler d’une première consultation. Pour un diagnostic définitif, plusieurs consultations sont souvent nécessaires et utiles.

Cependant, lors de la première consultation, le médecin établit un premier diagnostic en fonction de ce que peut lui expliquer le patient sur son ressenti et sur le courrier que son confrère lui a adressé.

Dans la majorité des cas, ce premier diagnostic doit être confirmé par des examens médicaux, des tests psychologiques, des analyses de laboratoire, des radios… Ils sont effectués afin d’en connaître davantage sur la santé du patient et aussi afin d’éliminer toutes causes qui seraient uniquement organiques.

À la suite, plusieurs solutions s’offrent alors au médecin : il peut prescrire des médicaments, engager une psychothérapie ou toutes autres techniques pouvant améliorer, voir supprimer totalement les troubles de son patient. En fonction des maux endurés, il est vivement conseillé de consulter un psychiatre Le Mans. Ce dernier reçoit sur rendez-vous.

Galerie d’images de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *